La calvitie est particulièrement mal ressentie et mal vécue aussi bien chez l’homme que chez la femme.

L’apparition des greffes FUE ou Follicular Unit Extraction a transformé cette chirurgie.

Les greffes de cheveux étant extraites une à une à l’aide de micro-instruments, la technique permet de réduire l‘importance des interventions et les cicatrices résiduelles.

Qu’est-ce que l’alopécie ?

L’alopécie, aussi appelée « calvitie » ou « chute de cheveux », est un phénomène qui touche près de 10 millions de français. On parle d’alopécie lorsque la chute de cheveux dépasse la centaine de cheveux par jour.  Si le phénomène touche en majorité des hommes, les femmes ne sont pas pour autant épargnées.

Les causes sont diverses mais, le plus souvent, il s’agit d’un excès hormones mâles (on parle alors d’alopécie androgénétique) qui accélèrent le vieillissement des cheveux et entraînent une chute du cheveu plus rapide. Bien souvent, il s’agit d’un facteur héréditaire.

D’autres facteurs peuvent être mis en cause dans la chute de cheveux comme, par exemple,  une alimentation déséquilibrée, une carence en fer ou en vitamines, un stress important ou encore une fatigue intense. La ménopause peut également être un facteur de calvitie chez la femme, qui perd alors ses cheveux de façon diffuse sur l’ensemble du crâne, donnant un effet de chevelure fine et clairsemée.

Perte de cheveux : comment faire face ?

Si certains s’en accommodent très bien, beaucoup décident de se raser la tête, la perte de cheveux étant généralement mal vécue, tant chez l’homme que chez la femme.

Il existe heureusement différents traitements qui permettent de lutter contre la perte de cheveux : lotions, shampoings, compléments alimentaires. Toutefois, ces traitements ne font que ralentir la chute des cheveux, et sont souvent onéreux et se révèlent peu efficaces à long terme.

Bien souvent la seule solution vraiment efficace pour y remédier et retrouver l’apparence souhaitée consiste à greffer des cheveux sur la zone que l’on souhaite regarnir.

Greffe d'implants capillaires : de quoi s’agit-il ?

Que l’on parle de greffe de cheveux, de greffes capillaires, d’implants capillaires, de transplantations de cheveux, de transplantations capillaire, de microgreffons ou encore de mini-greffons, il s’agit de :
– prélever des cheveux d’une zone donneuse non touchée par la calvitie, pour s’assurer que les cheveux issus des greffes soient sains et se renouvellent normalement (arrière de la nuque ou couronne, par exemple)
– et de les transplanter sur la ou les zones chauves ou éclaircies.

L’avantage de cette méthode est qu’elle ne comporte aucun risque de rejet ni de problèmes de couleurs, puisque donneur et receveur sont la même personne. Il s’agit par ailleurs d’une technique fiable qui a fait ses preuves depuis de nombreuses années et qui permet de regarnir une zone importante de cuir chevelu.
Contrairement aux greffes d’organes, comme la greffe de cheveux se fait à partir des propres cheveux du patient, il n’y a aucun risque de rejet des cheveux implantés.

Qu’est-ce que la greffe FUE (Follicular Unit Extraction)?

Parmi les différentes techniques d’implantation capillaire, la technique FUE – Extraction d’Unités Folliculaires en français – est une technique adaptée à tout type de coiffure qui permet :
• d’extraire du cuir chevelu des greffons très fins contenant 1 à 3 cheveux (on parle alors de micro-greffons)
• et de regarnir de manière dense la zone à traiter.

Le recours à cette technique présente de nombreux autres avantages, elle permet d’avoir :
• moins de conséquences post-opératoires : pas de pansement, petites croutes qui ne durent que 8 à 10 jours, pas d’éviction sociale;
• de meilleurs résultats : rendu final sans cicatrice, discret et naturel
Elle comporte également quelques inconvénients :
• elle dure plusieurs heures, car c’est une technique qui nécessite d’être extrêmement minutieux, habile et précis ;
• entraîne l’apparition de petites croûtes là où les greffons ont été prélevés ;
• nécessite parfois de mettre un pansement quelques jours sur la zone de prélèvement ;

Pour de meilleurs résultats, le Dr Wandje utilise la technique FUE motorisée. Les greffes de cheveux étant extraites une à une à l’aide de micro-instruments, la technique permet de réduire l’importance des interventions et de ne pas avoir de cicatrices résiduelles.

Comment se déroule une greffe de cheveux ?

L’intervention a lieu sous anesthésie locale et est totalement indolore.
Elle se pratique, en général, en ambulatoire (c’est-à-dire avec une sortie le jour même après quelques heures de surveillance) et dure plusieurs heures, mais la durée est variable et dépend de l’étendue à traiter.

Avant l’intervention

Avant toute chose, un premier rendez-vous est nécessaire afin de déterminer si vous êtes éligible à une greffe de cheveux et quel type de technique sera préconisé. Il y a en effet différent paramètres à prendre en compte avant de se lancer dans une greffe capillaire. En fonction de votre âge, de l’étendue de votre calvitie, de la qualité et de la texture de vos cheveux sains, de la souplesse de votre cuir chevelu, de votre examen pré-opératoire (bilan sanguin), votre chirurgien vous conseillera la technique la plus adaptée.

Sachez que :
• dans les 10 jours précédant l’intervention, vous ne devrez prendre aucun médicament contenant de l’aspirine
• vous devrez faire un shampoing antiseptique la veille de l’intervention.

Le jour de l’intervention

Le chirurgien effectue un marquage sur votre crâne afin de délimiter les zones à redensifier et la zone à prélever. Cela permet d’une part de valider avec vous les zones d’implantation capillaire désirées et, d’autre part, de vérifier la réussite de l’intervention par la suite (sur comparaison de photos).

La zone à prélever est alors totalement anesthésiée.
Le chirurgien prélève alors des unités folliculaires de la zone donneuse puis les transplante directement sur la zone à greffer.

Après l’intervention

L’intervention a lieu en ambulatoire, vous sortez donc après quelques heures d’observation, dans la journée même, avec un petit pansement que vous pourrez retirer dès le lendemain. Le Dr Wandje préconise de quitter la clinique en étant accompagné d’une tierce personne, surtout si vous résidez en dehors de Fréjus ou Saint-Raphaël.

Vous pourrez effectuer un shampoing selon les prescriptions de votre chirurgien.

Vous pourrez reprendre vos activités personnelles et votre travail dès le lendemain, mais sachez que de petites croutes se forment sur la zone nouvellement implantée et tombent au bout de 8 à 10 jours.
Enfin, si vous habitez une région ensoleillée (comme le Dr Wandje qui exerce dans le Var), vous devrez éviter l’exposition directe au soleil de vos implants capillaires durant 1 mois.

Qui pratique l’intervention ?

Toute greffe de cheveux doit impérativement être faite par un chirurgien enregistré à l’Ordre des Médecins. Vous pouvez vérifier que votre chirurgien en fait partie directement sur le site du Conseil National de l’Ordre des Médecins.
Les techniques de greffes demandant expertise et précision, il convient de faire appel à un médecin expérimenté en chirurgie capillaire.

Comment obtenir des conseils ?

Le Dr Wandje pratique les greffes de cheveux dans le Var (83). Elle exerce à la clinique Les Lauriers à Fréjus, où elle reçoit en consultation et pratique les interventions de chirurgie capillaire.